Le Poppers interdit

HOpoppers

D’après le magazine Têtu, un décret publié au journal officiel du 22 novembre 2007 interdit dorénavant la fabrication et la vente de poppers, à la demande de notre cher premier ministre. Le plus étonnant, c’est que cette interdiction a été recommandée par le ministère de l’économie. Va comprendre. Après le poppers, a quand l’interdiction du porno, ou la fermeture des backrooms ? Pardon, on me signale dans l’oreillette que le porno a déjà subit une nouvelle censure économique en 2007 avec l’augmentation de la taxe sur les vidéogrammes à 10% pour le X. C’est donc en bonne voie.

1 commentaire

  1. poppers

    14 septembre 2011 at 23:20

    pour l’information et donc la prévention,
    chacun défend son petit commerce, et j’ignore bien sûr ce que peut représenter comme bénéfice la vente de poppers sur un chiffre d’affaires d’un établissement gay, enfin, je n’ai jamais vu une foule de consommateurs au comptoir venue y faire leurs provisions,
    ce qui m’exaspère, c’est l’évidence du tout répressif, avec en effet miroir une société recroquevillée devant sa télé, à fumer son joint dans la solitude,
    serait-ce aussi ma nostalgie des années 80 où la transgression était la norme ? ou la normalité un délit ?

Laisser un commentaire